top of page

Maurice Ravel, Ma Mère l’Oye

Autre œuvre emblématique et très célèbre de Maurice Ravel, Ma Mère l’Oye (ou Ma Mère l’Oie) est composée en 1908, à l’origine pour piano à quatre mains, puis orchestrée par ce dernier en 1911.

NY Public Library, digital collections
La Belle et la Bête en conversation, illustration de Walter Crane.

Faisant référence par son titre à la littérature enfantine, associée aux contes de fées de Charles Perrault, cette suite comporte 5 mouvements distincts renvoyant tous à un conte en particulier : la Belle au bois dormant, le Petit Poucet, la Belle et la Bête, etc...


Chaque miniature capture l’atmosphère de ces contes avec délicatesse et imagination.


Cette œuvre a été écrite à l’intention des enfants de ses amis Ida et Cipa Godebski et témoigne du goût du compositeur pour la thématique enfantine que l’on retrouvera plus tard avec L’Enfant et les Sortilèges (opéra en deux parties, composé entre 1919 et 1925).


En 1912, Ma Mère l’Oye devient également un ballet en un acte où Ravel ajoute à la composition orchestrale un prélude, un nouveau tableau (Danse du rouet et scène) et quatre interludes.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page