top of page
  • Photo du rédacteurA.M.O.

Reportage Envoyé Spécial: Qui va piano va lontano

"Je suis toujours en vie, avec le piano" : à 108 ans, Colette Maze joue encore au moins quatre heures par jour

"La musique, c'est la vie", et du haut de ses 108 printemps, la pianiste Colette Maze en est la preuve. Elle pratique encore quotidiennement son instrument... qu'elle a découvert toute petite et aussitôt préféré à ses poupées. Le 30 mars 2023, "Envoyé spécial" a fait le portrait d'une juvénile centenaire, dont voici un extrait.


"L'âge, pour elle, ça ne compte pas beaucoup." A 108 printemps, la pianiste Colette Maze est restée "jeune dans sa tête et dans son cœur", "toujours en vie, avec le piano". Le regard pétille, la main virevolte au-dessus du clavier... L'instrument l'accompagne depuis toute petite – plutôt que de jouer à la poupée, elle s'amusait à reproduire les mélodies interprétées par ses voisins du dessus. Adulte, elle en fait son métier. Diplômée de l’Ecole normale de musique de Paris, Colette Maze a suivi les cours d'Alfred Cortot et Nadia Boulanger, puis est devenue professeur de piano et a exercé toute sa vie. Aujourd'hui, les doigts courent encore sur les touches quatre à cinq heures quotidiennement, même déformés par un peu d'arthrose. Quatre heures de piano par jour, et quelques verres de vin Ce jour-là, la pianiste et son fils Fabrice reçoivent la visite du médecin. Sa dernière patiente centenaire (facétieuse, Colette l'accuse d'avoir tué les autres) va "franchement bien", la rassure-t-il. Même si elle a un appétit d'oiseau et ne boit pas assez d'eau. Elle préfère le vin, la taquine son fils, mais le médecin l'y autorise (avec modération) : elle ne va pas arrêter d'en boire à son âge... "A mon âge ? Qu'est-ce que ça veut dire ?" Espiègle, Colette fait mine de s'offusquer. L'humour aussi se moque des années... Extrait de "Qui va piano va lontano", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 30 mars 2023.




44 vues0 commentaire

Comments


bottom of page