top of page

Claude Debussy, Prélude à l’après-midi d’un faune

« Ce prélude est une illustration très libre du beau poème de Stéphane Mallarmé. Elle ne prétend nullement à une synthèse de celui-ci. Ce sont plutôt des décors successifs à travers lesquels se meuvent les désirs et les rêves d’un faune dans la chaleur de cet après-midi. Puis, las de poursuivre la fuite peureuse des nymphes et des naïades, il se laisse aller au soleil enivrant, rempli de songes enfin réalisés, de possession totale dans l’universelle nature. » - Debussy


Claude Debussy

Claude Debussy (1862-1918) est un compositeur français qui représente le renouveau de la musique au tournant du 19e et 20e siècle. On dit de lui qu’il est un compositeur impressionniste, par analogie avec le courant artistique du même nom. Sa musique se caractérise par une succession d’impressions, évoquées par le mélange subtil de la tonalité et de la modalité. Avec son œuvre Prélude à l’après-midi d’un faune, Debussy pose en 1894 les jalons de la musique moderne : anticonformiste et rejetant toutes les esthétiques académiques, il devient le pionnier d’une révolution musicale au 20e siècle. C’est une œuvre symphonique, inspirée donc par le poème de Stéphane Mallarmé L’Après-midi d’un faune, et dont le succès fut immédiat lors de sa création en 1894. Elle s’ouvre sur une arabesque chromatique jouée par la flûte donnant le thème de la pièce. Debussy aimait le son de la flûte qui, pour lui, permettait de plonger dans une atmosphère féérique et magique. Cette composition a été également adaptée en chorégraphie, en 1912, par le célèbre danseur Vaslav Nijinski avec les Ballets Russes de Serge de Diaghilev.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page